Autrefois considérée comme un simple moyen de transport, la voiture se transforme aujourd’hui grâce aux technologies en un lieu de divertissement et de consommation de services. De ce fait, les start-ups montrent un intérêt grandissant pour le secteur de l’automobile.

Les applications mobiles et services à destination des véhicules

Désormais, les start-ups qui développent des applications de loisirs comme Spotify ou Deezer inondent le net. Il en est de même pour les sites de location de voiture VTC (UBER) ou encore les sites comparateurs de prix de garagistes (DGarages).

Le nouvel arrivant dans le secteur des services à destination des automobilistes propose un contrôle technique entièrement gratuit en échange de données de consommation automobile. Tous les conducteurs sont concernés. On trouve ainsi les adresses de tous les centres de contrôles techniques à Toulouse sur le site. Les internautes peuvent également par exemple, prendre rendez-vous en ligne pour réaliser des contrôles techniques à Marseille.

La production de gadgets high-tech pour voiture

De plus en plus de start-ups se lancent dans le développement d’outils d’aide et d’assistance à la conduite tels que les régulateurs de vitesse, les radars anticollisions ou encore les détecteurs de franchissement de ligne blanche. La technologie d’analyse du visage est même utilisée par la start-up « Smart me up » pour détecter la somnolence au volant qui reste un des facteurs entraînant le plus d’accidents sur les routes.

Pour garantir une conduite sécurisée et encore plus confortable, la start-up d’Andy Wright et Dan Miller développe depuis 2014 une couverture magnétique capable de protéger le pare-brise de la neige, de la glace et du soleil. ELIOCITY va plus loin en proposant XEE sur le marché de l’automobile. Ce petit boîtier fourni avec une application mobile permet par exemple de retrouver facilement sa voiture, de s’assurer que les phares sont bien éteints, de sécuriser sa voiture avec son Smartphone…

La start-up italienne TEXA a créé les lunettes BT-200 pour mettre la réalité augmentée au service des garagistes. Elles ont la particularité d’afficher les informations sur la panne directement sur les verres afin d’avoir les mains libres. Pour faciliter le travail des professionnels, la société OOCAR a développé Dongle, un boîtier d’analyses de données du véhicule qui permet de repérer les pannes et les dysfonctionnements rapidement. Enfin, en termes de réparation, la révolution vient sans doute de PANNEX. Cette première colle biodégradable à base de microfibre est capable de boucher en urgence des trous de 2 à 8 mm.

Vous êtes ici : Jonathan Lasbordes » Web » Ces start-ups qui s’attaquent au milieu de l’automobile

Laisser un commentaire