5 ans après avoir racheté l’application Instagram, Facebook et son patron Mark Zuckerberg annoncent 3,4 milliards d’euros de recettes publicitaires pour cette année !

Instagram : les raisons d’un succès

C’était le 9 avril 2012. Facebook annonçait sa dernière opération, le rachat d’Instagram, fruit de négociations menées pendant seulement quelques jours. De cette opération Mike Krieger, l’un des deux créateurs de la célèbre plateforme d’échange de photos dira : « C’est l’une des meilleures acquisitions de l’histoire ».

À la fin de l’année dernière, Instagram a franchi la barre des 600 millions d’utilisateurs actifs par mois, soit le double de Twitter ou Snapchat. Depuis quelques mois, la publicité a fait son apparition sur les fils d’actualités des usagers et désormais plus d’un million d’annonceurs font leur communication. Krieger l’assure : « Notre croissance est plus forte que jamais ».

Lorsqu’Instagram a été racheté, l’application n’avait que 18 mois. 30 millions d’utilisateurs étaient inscrits. Facebook l’acquiert pour 945 millions d’euros, dont la moitié en actions. Si tout le monde pensait ce prix bien trop élevé par rapport à la rentabilité attendue, force est de constater que depuis, l’application a explosé. Grâce à l’émergence des smartphones, et à la présence de nombreuses célébrités suivies par des millions d’abonnés (Selena Gomez en tête), Instagram est devenue incontournable.

Des retombées exceptionnelles

Pour le moment, l’ancienne start-up opère toujours de manière indépendante, sous la direction de Kevin Systrom, son autre fondateur. Cependant, la maison-mère Facebook lui fait bénéficier de ses moyens, aussi bien technologiques qu’humains et financiers, ce qui lui permet de se développer à une vitesse folle.

L’an dernier, Instagram a intégré de nouvelles fonctionnalités, les « Stories » qui rappellent grandement Snapchat, ce que ne nie pas Krieger : » Snapchat a été la première à lancer ce format. Nos l’avons repris et avons ajouté notre touche. […] Les stories sont devenues très populaires. Il était donc inévitable qu’Instagram les adopte ».

D’après l’entreprise, 150 millions de stories sont créées chaque jour. D’après le cabinet eMarketer, l’application pourrait générer 3,6 milliards de dollars en recettes publicitaires pour cette année, soit le double de 2016.

Vous êtes ici : Jonathan Lasbordes » Veille » Rachat d’Instagram : le bon coup de Facebook

Laisser un commentaire