Lors d’un communiqué de presse officiel ce vendredi 8 juin 2018, Google s’est engagé publiquement à ne pas utiliser ses travaux sur l’Intelligence Artificielle pour fabriquer des armes. La publication intervient alors que la firme vient de signer un contrat de collaboration avec le pentagone provoquant une vive inquiétude chez les employés et la communauté internationale.

Google réitère ses principes éthiques

La firme a depuis longtemps affiché son ambition de travailler en étroite collaboration avec les gouvernements et leurs départements militaires à travers le monde. C’est son contrat avec le Pentagone sur le développement de drones capables de distinguer les objets des êtres humains, qui a cependant, mis le feu à la poudre.

Les employés de la firme n’appréciant guère cette collaboration et craignant des dérives dans l’utilisation des technologies IA, ont recueilli plus de 4000 signatures pour exiger du numéro un de Google, un renoncement au contrat évalué à plus de 9 milliards de dollars.

Afin de rassurer son staff, Sundar Pichai, le PDG de Google a énoncé une série de 7 principes éthiques sur l’utilisation de l’intelligence artificielle. Elle doit par exemple, être bénéfique pour la société, éviter de renforcer des situations injustement biaisées, être conçue et testée de façon à garantir la sécurité, etc…

Des dérives difficiles à anticiper

Les robots autonomes et dotés de l’intelligence artificielle ne sont plus un mythe ni les craintes des observateurs contemporains sur les diverses applications militaires de cette technologie puissante. L’ONU est l’un des premiers à évoquer l’avènement d’armes autonomes ou robots-tueurs.

Les dirigeants de Google sont conscients qu’une technologie aussi puissante soulève d’importantes questions quant à son usage et malgré la démarche éthique de la firme, il semble encore trop simple de détourner l’usage de ces technologies.

L’exemple le plus flagrant est celui de l’artiste américain –Alexandre Reben- qui avait démontré sur une vidéo YouTube que Google Assistant pouvait tirer au pistolet. La démonstration a été simple à faire selon les explications fournies et rapportées par le site Engadget. Cette vidéo a été réalisée pour souligner les dangers de l’IA mais surtout pour illustrer l’existence de dérives difficiles à anticiper.

Vous êtes ici : Jonathan Lasbordes » Web » Google : les applications militaires de l’IA inquiètent

Laisser un commentaire